• Tu protègeras l'Eglise

    Second article du code d'honneur de la chevalerie, il est un des plus caractéristiques de la Militia Christi. En effet, si les chevaliers du Saint Sépulcre ont pour mission spéciale d’aider l’Église de la Terre sainte, les chevaliers de la Militia Christi ont été créés par saint Dominique pour défendre l’Église et ses clercs.

    A l'origine il s'agissait de défendre saint Dominique et ses compagnons des exactions commises par les hérétiques cathares contre les prêcheurs. Lors de la restauration de 1870 il s'agissait de parer à la menace contre le Saint Siège lors de la disparition des États Pontificaux. Il y a cinquante ans la défense était moins physique, mais plus spirituelle, contre les tentations progressistes ou intégristes qui déchiraient l’Église.

    Aujourd'hui cette défense prend plusieurs formes :

    1. l'amour véritable de l’Église – épouse du Christ, notre mère – et de sa sagesse ;
    2. un soutien financier pour les Églises les plus dépourvues – assuré par les OMC Œuvres Militia Christi ;
    3. un soutien matériel via l'envoi de livres de formation catholique aux maisons de formation francophones et indigentes – assuré par Militia Christi Éducation ;
    4. un soutien très concret par l'engagement des chevaliers au service de leur paroisse ou de leur diocèse ;
    5. la défense de l'enseignement de l’Église, si souvent mal compris, par un effort constant – personnel et en maison – de formation intellectuelle ;
    6. la défense de la probité de l’Église, si souvent diffamée, dans nos lieux de vie, de travail, via les média...
    7. la défense du patrimoine de l’Église, en soutenant par exemple l'action de l'Association Saint Michel ;
    8. ... et ce qu'à Dieu ne plaise, espérons que nous n'aurons jamais à devoir à nouveau défendre physiquement l’Église. Mais de nombreuses situations internationales actuelles, et une situation française pas si lointaine nous empêchent de verser dans l'irénisme béat.

    Nous le voyons, ce commandement de protéger l'Eglise signifie tout à la fois que nous devons l'aimer, la connaître, la soutenir, la servir, et la défendre.

    « Barthélémy de BraganceNeuvaine pour la France »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Google Bookmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Novembre 2014 à 19:32

    Texte parfait et très clair.

    2 petites fautes à soutien (sans t) et personnel (lle)

    Merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :